27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 21:05

7 Wonders 07 Wonders. Pour une fois, je joue une carte militaire lors du dernier tour de l'âge I parce que je n'avais pas trop le choix. Cette carte me fera gagner contre mes deux voisins (dont ma fille Élisa). La même situation m'arrive à la fin de l'âge III avec en plus une Guilde des stratèges qui fait que, sans le vouloir, je vais gagner 26 points grâce aux armes.

François, qui contrairement à son habitude, tente de ne pas jouer agressivement à coup de cartes rouges, choisit le développement scientifique. Malheureusement pour lui, quelques cartes se "perdent" sous les merveilles et dans la défausse.

Pour le reste, tout est en dessous…

 

 

Laurent

Alexandrie B

Vincent D

Gizeh B

François

Babylone B

Vanessa

Halicarnasse A

Nicolas

Éphèse A

Élisa

Olympe B

Conflits 18 12 -3 -6 10 -3
Trésor 2 4 4 8 4 6
Merveille 7 20 3 3 10 5
Civil

11

12 12 26 19 6
Commerce 0 8 0 6 3 12
Guildes 23 0 6 0 0 9
Sciences 0 1 31 10 0 0
Leaders - - - - - -
TOTAL 61 57 53 47 46 35

 

Funkenschlag - DEFDie Ersten Funken. J'ai su me placer dans les zones de chasse sans jamais de difficulté et j'ai eu la possibilité de gagner de la nourriture assez facilement. Il y a eu a un moment beaucoup trop de monde qui allaient cueillir des baies, et j'ai laissé tomber malgré mes trois emplacements pour une autre ressource (je ne sais plus laquelle) dont j'étais sûr d'en avoir suffisamment pour mes besoins d'expansion.

Je suis resté premier joueur pendant presque la totalité de la partie, et lors du dernier tour avec les places qu'il me reste, j'ai juste les quinze nourritures nécessaires pour déposer mon quinzième membre de clan en jeu. Et parce qu'il n'est possible que d'en poser cinq en un seul tour, François ne sait pas me rejoindre.

 

    Taille du clan Nourriture
1 Laurent 15 0
2 François 14 12
3 Vanessa 14 10
4 Vincent D 10 2

 

AlhambraAlhambra. On a deux joueurs qui surveillent les majorités en place et tentent de gagner celles qui leurs manquent. Ces deux là sont premiers. J'avais la majorité dans les tuiles mauves, mais François va prendre ma place. Élisa fait mieux que moi alors qu'elle était dissipée et passait plus son temps à discuter avec Vanessa (tiens, y aurait-il un lien avec son score ?)

 

    1er décompte 2e décompte 3e décompte  
    Palais Murs Palais Murs Palais Murs TOTAL
1 François 1 5 19 11 53 6 104
2 Vincent D 3 3 25 5 44 9 89
3 Élisa 4 8 12 8 30 8 70
4 Laurent 6 3 17 5 33 15 65
5 Vanessa 2 2 9 4 30 4 47

 

Puerto RicoPuerto Rico. Le gros exportateur de maïs. Voilà ce que je voulais faire,… le monopole, des chargements massifs, pleins de Points de Victoire. Le monopole, je l'avais presque : cinq tuiles chez moi et trois ou quatre chez trois autres joueurs. Les chargements massifs, je n'ai eu la chance que d'en effectuer trois. À deux reprises, Vincent D sélectionne le rôle de Capitaine trop tôt pour moi et je suis obligé de balancer tout mes tonneaux à la flotte.

J'ai fait une grosse moitié de la partie sans argent. Toutes les phases de Bâtisseur me passent sous le nez et j'ai donc assez peu de bâtiments. Avec une reconversion tardive dans le café, j'arrive malgré tout en fin de partie à m'acheter quelques bâtiments mais j'ai parfois fait des choix peu judicieux.

L'idéal aurait été évidemment d'avoir un Quai, mais j'étais trop pauvre pour ça. J'en ai eu un, mais bien trop tard : deux tours avant la fin. Il va falloir que je m'entraîne sur mon iPad.

 

  Vincent D Vincent B Laurent François Vanessa
PVs  43 34 32 17 14
Bâtiments 13 12 12 16 15
Bonus 0 0 0 7 7
TOTAL 56 46 44 40 36

Partager cet article

Repost 0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 18:30

7 Wonders 07 Wonders Leaders. Je vais une fois de plus tenter la spécialisation scientifique avec l'aide ma merveille qui me donnera le droit de récupérer à trois reprises une carte verte dans la défausse. Et pourtant, Élisa a essayé de me freiner de son mieux. Pour me le prouver, elle me montre les trois cartes qui lui ont servi à construire sa merveille… trois cartes scientifiques.

Très peu de Leaders posés par manque de fonds, j'ai de mon côté posé Cléopatre (5PV) et Aristote (3PV par série scientifique.) Avec leur orientation militaire, il y avait Alexandre (1PV par victoire militaire) chez Élisa et Périclès (2PV par carte militaire) chez Fernand. Lorsque l'on se retrouve avec deux voisins aussi belliqueux, la Guilde des stratèges (1PV par défaite militaire) tombe à point.

 

 

Laurent

Halicarnasse B

Élisa

Catane A

Fernand

Alexandrie B

Conflits -5 9 14
Trésor 1 2 2
Merveille 3 10 0

Civil

0 17 19
Commerce 3 3 1
Guildes 5 10 0
Sciences 43 0 0
Leaders 11 3 8
TOTAL 61 54 44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 P'tites locosLes p'tites locos. Ça se bouscule, ça pousse dans le décor, ça rigole beaucoup, ça fait plaisir de voir les plus petits (Élisa et Adrien) se payer un petit fou-rire autour d'une table de jeu.

 

1 Laurent 3
2 Élisa 2
3 Adrien 1
3 Nicolas 1

 

TournayTournay. J'ai subi cette partie. Je dois poser un peu n'importe quoi (autrement dit : des cartes que ne vais pas exploiter) pour essayer de marquer des Points de Prestige dans mon quartier qui est moins efficace que le sien.

Le premier bâtiment de prestige que j'ai pioché est la Tour Henry VIII (1) qui m'incite donc à vite lutter contre deux événements. Mais les Crieurs publics se font très rares, et je ne peux les jouer que tardivement.

Lorsque j'ai mon quartier complet, impossible de faire apparaître le troisième Crieur public nécessaire à déclencher la fin de la partie, ce qui laisse le temps à mon père de piocher un bâtiment prestigieux supplémentaire, Saint-Quentin (2), qui va lui rapporter beaucoup de PP grâce à ses quatre habitants blancs.

L'argent coule à flot chez lui grâce à un Carrière (3) associée à un Compagnon (4.) Il n'hésite pas non plus à coucher ses habitants pour gagner de l'argent. Ce qui augure l'arrivée de la Cathédrale (5) qui enlève les derniers espoirs dans cette partie durant laquelle je n'ai rien maîtrisé. Avec un ratio plus favorable pour ses bâtiments de prestige que les miens, la domination a été totale.

 

Petit lexique :

(1) Tour Henry VIII (III). 2PPs/1PP par rempart construit.

(2) Saint-Quentin (III). 2PPs/1PP par habitant blanc.

(3) Carrière (I). 4 deniers.

(4) Compagnon (II). Activer un bâtiment rapporte 2 deniers.

(5) Cathédrale (III). 8PPs/0PP.

 

  Fernand Laurent
Quartier 8 6
Remparts 2 2
Cathédrale 8 0
Saint-Quentin 8 2
Saint-Nicolas 6 1
Tour d'Arras 1 6
Tour Henry VIII 2 4
Tour Saint-Georges 3 6
TOTAL 38 27

Partager cet article

Repost 0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 17:08

Soirée au club Esprits Joueurs avec les enfants. Mais plus tôt dans la journée, ils me demandent pour faire une partie d'EVO.

 

EVOEVO. Ils avaient déjà fait une première partie il y a quelques semaines, et ils ne s'étaient pas trop mal débrouillés. Ici, mon fils m'a étonné dans sa manière de jouer car il planifiait ses déplacements en tenant compte du tour suivant. Il pouvait le faire car il a vite acquis le gène Sixième sens qui permet de consulter le prochain jeton de météo. Ce qui lui a permis de gagner au moins six Points de Mutation à chaque tour, et il était même bien souvent à sept ou huit PM.

La première moitié de la partie a été plutôt facile pour moi, mais ça s'est gâté dans la seconde moitié. Il me manque de la place et j'ai raté les rares combats que j'ai été obligé de faire. Les deux naissances que je fais compensent à peine mes pertes.

Pour Élisa, c'est plutôt constant, mais elle plafonne à cinq voire six dinosaures survivants dans le meilleur des cas. Elle a un peu plus de mal pour juger de l'utilité d'un gène sur le long terme. Mais ça l'amuse de gérer une troupe de dinosaure, et ce même si la partie a duré le maximum de temps possible avec le météorite dans le tout dernier jeton de météo.

Je pensais que j'allais gagner, mais Nicolas s'en est plus que bien sorti. Je suis fier de lui.

 

1 Nicolas 56
2 Laurent 51
3 Élisa 43

 

7 Wonders 07 Wonders. Arrivée au club et quand les enfants sont là, c'est facile de rassembler des joueurs autour d'une grande table pour une partie de 7 Wonders. C'est la première partie de Manu et c'est la première fois que nous jouons avec la nouvelle merveille procurée à Essen : Catane. Nicolas a eu le plaisir de la recevoir par tirage au sort et il l'a bien utilisée avec les trois étapes construites.

Tous les détails se devinent grâce au tableau ci-dessous.

 

 

Laurent

Babylone A

Vincent B

Gizeh A

Élisa

Bruxelles B

Nicolas

Catane A

François

Alexandrie A

Manuel

Éphèse A

Conflits 7 16 12 -4 -5 6
Trésor 2 1 6 8 4 3
Merveille 3 8 7 10 7 10

Civil

6 6 15 27 6 9
Commerce 0 2 6 3 5 2
Guildes 6 6 0 0 25 6
Sciences 38 10 0 0 2 0
Leaders - - - - - -
TOTAL 62 49 46 44 44 36
(Monnaie)       (24) (12)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enfants se regroupent sur une autre table pour jouer à Jagdfieber et ensuite, ils ont fait une partie de Rattus. Ce qui nous a laissé le temps pour notre première partie de…

 

Banner - German RailwaysGerman Railways. Une nouveauté Queen Games du salon d'Essen ramenée par Vincent. Comme bien souvent avec cet éditeur, la traduction française laisse a désirer et certaines phrases demandent un effort particulier pour ne pas interpréter de travers. Ce qui est dommage pour un jeu aussi simple.

En fait, ce n'est pas tout à fait une nouveauté. C'est une réédition d'un jeu sorti en 2008 chez Winsome Games : Preußische Ostbahn. Qu'est-ce qu'apporte Queen Games ? C'est plus beau avec une boîte démesurée.

Il y a huit compagnies ferroviaires avec de doux noms teutons telle la Großherzoglich Badische Staatseisenbahnen, la Niederschlesisch-Märkische Eisenbahn, et j'en passe. Alors, ces compagnies on les désigne par leur couleur… mais certaines ne sont pas toujours aisément différentiables avec par exemple la jaune, l'orange et l'orange foncé.

Il y a trois actions possibles : mettre en vente une action d'une compagnie, étendre le réseau d'une compagnie dans laquelle on est actionnaire, et ne rien faire. Mais lors d'un tour de jeu, on n'est même pas garanti de pouvoir effectuer une seule action.

En effet, on a droit a un certain nombre de jetons d'actions selon notre position sur l'échelle des dividendes, plus on est haut, moins on en a. L'ensemble de ces jetons est mélangé dans un sac, et on en tire cinq au sort. C'est plutôt original, mais il est donc possible de faire un petit temps sans avoir le droit de jouer. Dans ce cas, la seule chose que l'on sait faire, c'est enchérir sur les titres proposés par les autres.

Les flux financiers sont une version allégée de ce que l'on peut trouver dans Imperial. On achète des actions pour remplir les caisses de la compagnie, on développe le réseau d'une compagnie avec ses fonds si on y est actionnaire. Et les dividendes sont payés par la banque aux joueurs. Ils sont payés dès que deux compagnies différentes sont connectées et les joueurs les touchent pour toutes les compagnies.

 

German-Railways.jpgDès le deuxième tour, je suis loin devant dans l'échelle des dividendes et j'ai malgré tout la chance d'avoir mon jeton tiré au sort. Je peux continuer à développer le réseau d'une de mes compagnies et plus tard proposer une nouvelle action à la vente. Je ne vais même pas tenter de l'acheter car mon but était de remplir les caisses de la compagnie pour la développer plus tard.

Plus tard, je n'aurais plus la chance d'effectuer une action et je vais me contenter d'acheter mon troisième et dernier titre de toute la partie. Oui, seulement trois actions. Les autres joueurs en achètent beaucoup plus, mais ils paient parfois beaucoup plus qu'ils ne vont en récupérer via les dividendes.

Vers la fin de la partie, quelques rares actions (jetons) avec lesquelles je vais continuer à augmenter la valeur de mes deux compagnies avec de nouvelles connexions. Je suis évidemment rattrapé sur les revenus mais j'ai dépensé moins et plus rarement. Et c'est grâce à ça que j'arrive à gagner ma place de deuxième.

Un jeu de train pas du tout désagréable à jouer mais qui m'a donné l'envie d'enfin faire ma première partie de Steam et surtout de rejouer à Imperial.

 

1 Fabrice 196
2 Laurent 184
3 Vincent B 162
4 Manuel 159
5 François 149

Partager cet article

Repost 0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 21:02

Deuxième et dernière journée de Cartazimut VIII. Seulement deux parties pour moi, mais les enfants ont de nouveau rejoué à Rumble in the House et aussi à Jungle Speed Lapin Crétin. Tout ça pendant que j'essayais de vendre mes cartes Magic: the Gathering, et ce sans trop de succès car le joueur de Magic est apparemment frileux pour discuter du prix.

 

7 Wonders 17 Wonders + Leaders. Une belle partie à sept joueurs. Les leaders que je vais poser sont Aristote (+3 PV par série scientifique) et Hypathie (+1 PV par carte scientifique) et le troisième a servi à construire ma première étape de merveille. C'est donc facile de deviner ce que j'ai essentiellement posé comme cartes, mais par contre j'ai un peu foiré la construction de ma merveille. Pour bénéficier d'un autre symbole scientifique au choix (Babylone), je dois disposer de 3 Bois et ce ne sera jamais possible.

Frédéric ne pose quasiment que des bâtiments civils (cartes bleues) et Élisa engrange des points dans tous les domaines, mais surtout avec ses leaders Midas (+1 PV par série de 3 pièces), Praxitèle (+2 PV par carte grise) et Platon (+7 PV par série complète dans toutes les couleurs.)

 

 

Frédéric

  Élisa 

Laurent

Vincent D

François

Mélanie

  Rudy 

Conflits 7 10 -4 7 9 -4 11
Trésor 2 8 0 5 6 6 2
Merveille 15 3 3 10 7 5 3

Civil

40 16 7 24 6 5 14
Commerce 0 4 0 0 3 3 6
Guildes 9 4 0 11 6 23 0
Sciences 0 1 43 0 16 10 0
Leaders 0 19 15 0 0 5 16
TOTAL 73 65 64 57 53 53 52
(Monnaie)         (19) (18)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gosu 1Gosu + Kamakor.  Je rentente le coup avec l'extension de Gosu. Les clans sont différents que ceux lors de ma première partie, mais mon impression n'en est pas changée pour autant. C'est bizarre, mais jouer avec les clans de Kamakor me donne plutôt envie de jouer à Gosu, mais avec seulement les clans initiaux.

Je suis mené deux manches à zéro et je vais malheureusement en gagner une et la partie va durer. Bon c'est clair, j'aime Gosu mais pas Kamakor.

 

1 Frédéric 3
2 Laurent 2

 

Dans l'ensemble, on a passé un excellent week-end. Les enfants ont adorés jouer à ce qu'ils voulaient quand ils voulaient et se balader dans ce bâtiment (Auberge de jeunesse de Mons) pour voir ce qui se passait un peu partout.

Partager cet article

Repost 0
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 08:30

Ce week-end, c'est notre convention à Mons : c'est la huitième édition de Cartazimut. Les habitués du club sont là, plus les joueurs de Magic: The Gathering attirés par les deux tournois. En plus de Magic, d'autres tournois sont organisés : 7 Wonders, Middle Earth, World of Warcraft, Mémoire 44, Thunderstone,…

Une partie de la ludothèque du club est là en libre utilisation, pour les nouveautés la boutique Bédébile de JP est venue avec une partie de son stock.

 

KorsarKorsar. Dès notre arrivée, on trouve François qui nous attendait et on va se servir dans la ludothèque et commencer avec une partie de Korsar. Nicolas préfère aller se balader entre les différentes tables pour voir ce qu'on y joue.

C'est une partie équilibrée avec des prises régulières et des combats disputés par tous.

 

1 François 39
2 Laurent 33
3 Élisa 28

 

Simpsons Slam DunkSimpsons Slam Dunk. Ensuite, en grands fans des Simpson, les enfants ont l'œil attiré par cette boîte. Plutôt simple : un donneur étale les cartes une par une tant qu'un des autres tape sur un carton. Quand cela arrive, il prend toutes les cartes et devient le donneur suivant. Les cartes font marquer des points, certaines ne fonctionnent que par paire, d'autres donnent des bonus à celui qui en a le plus et d'autres encore donnent des malus. Le nombre de fois qu'un joueur peut taper sur le carton est limité sur la durée de la partie (ici quatre fois.) Plus tu tapes tôt, moins tu as de cartes mais si tu tapes trop tard, quelqu'un le fait avant toi.

 

      (tas)
1 Nicolas 31 (3)
2 Élisa 31 (4)
3 Laurent 16  

 

7 Wonders 07 Wonders. Voici l'événement de la journée que les enfants (Élisa 6a ½ et Nicolas 8a ½) attendaient : le tournoi de 7 Wonders. On est douze participants et il y aura donc deux tables de six joueurs pour lesquelles les trois premiers seront qualifiés pour la finale et les trois autres se disputeront la petite finale.

Les joueurs de notre groupe habituel sont tous à la même table, sauf Élisa qui se retrouve avec des gens qu'elle ne connait pas, cela l'aura peut-être un tout petit peu intimidée en début de partie et elle sera plus à l'aise vers la fin.

Je finis deuxième en finale derrière Gaëtan qui a construit beaucoup de bâtiments civils et qui va donc remporter le prix du tournoi (7 Wonders + Leaders + Manneken Pis.) Nicolas remporte la petite finale ce qui a même apparemment, m'a-t-on rapporté, agacé certains adultes. (Comme je le pensais, il s'agit d'un malentendu - voir les commentaires.)

Toutes les parties sont détaillées ci-dessous :

 

QUALIF. 1

Mélanie

Laurent

François

Nicolas

Frédéric

Vincent D

Conflits 5 4 18 8 5 2
Trésor 4 9 4 1 2 2
Merveille 7 3 3 0 2 3

Civil

13 28 8 12 17 19
Commerce 6 3 2 4 0 2
Guildes 15 6 17 0 0 0
Sciences 10 0 0 25 21 4
Leaders - - - - - -
TOTAL 60 53 52 50 47 32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUALIF. 2

Gaultier

Gaëtan

Fabrice

Laëtitia

Sabrina

  Élisa 

Conflits 3 11 6 2 -1 8
Trésor 1 11 3 6 3 2
Merveille 8 7 3 7 3 3

Civil

25 4 13 18 11 17
Commerce 0 8 6 4 4 0
Guildes 8 11 17 0 6 3
Sciences 10 1 1 2 13 1
Leaders - - - - - -
TOTAL 55 53 49 39

39

34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite FINALE

Nicolas

Laëtitia

 Élisa 

Vincent D

Frédéric

Sabrina

Conflits 18 -5 15 18 -4 -6
Trésor 10 11 0 1 4 0
Merveille 7 7 0 3 3 10

Civil

14 10 29 6 25 6
Commerce 4 9 3 0 0 0
Guildes 0 8 0 6 8 6
Sciences 0 9 0 10 1 21
Leaders - - - - - -
TOTAL 53 49 47 44 37 37

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FINALE

Gaëtan

Laurent

François

Fabrice

Mélanie

Gaultier

Conflits 13 7 17 7 -5 -5
Trésor 4 4 2 4 4 8
Merveille 3 10 3 5 7 10

Civil

22 9 0 14 16 9
Commerce 3 0 3 8 0 0
Guildes 12 0 16 12 10 0
Sciences 0 25 13 0 13 25
Leaders - - - - - -
TOTAL 57 55 54 50 45 42

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AlhambraAlhambra. Une partie à six joueurs avec un premier décompte qui arrive très tôt alors que certains d'entre nous auront seulement deux ou trois tuiles en jeu.

Dans les décomptes suivants des égalités pour la première place profitent à ceux qui sont deuxièmes et qui marquent seuls leurs points. Élisa et Mélanie ont les plus longs murs extérieurs. La majorité dans les tuiles blanches me sera soufflée par Vanessa et Élisa s'assure celle dans les tuiles mauves avec quatre posées dans son Alhambra.

 

1 Mélanie 82
2 Vanessa 73
3 Élisa 66
4 Laurent 62
5 Vincent D 52
6 François 33

 

Rumble in the HouseRumble in the House. Un des membres du club vient de faire éditer un jeu chez Flatlined Games. C'est un petit jeu dans une petite boîte mais qui met une bonne ambiance. C'est très simple : des petites tuiles représentent une maison avec plusieurs pièces dans lesquelles se trouve un personnage. Chaque joueur reçoit face cachée deux jetons à l'effigie de ces personnages. Seulement deux actions sont possibles : bouger un perso qui est seul dans une pièce vers une autre et éliminer un perso qui se trouve dans une pièce occupée par au moins un autre perso.

Plus un personnage est éliminé tard, plus il rapportera des points à son propriétaire. On ne marque des points que pour son personnage le mieux classé. Ça se joue en trois manches. C'est tout, mais c'est marrant.

 

J'ai un petit peu oublié de noter les scores, mais c'est un enfant qui a gagné. Et ça ne m'a même pas agacé ! 

Partager cet article

Repost 0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 10:17
7 Wonders 0
7 Wonders 1

7 Wonders + Leaders. Ce week-end, c'est la huitième édition de Cartazimut à Mons. Et comme il y a un tournoi de 7 Wonders qui est prévu, Fred veut encore y jouer pour se préparer. Pour rendre la partie un peu plus intéressante, je propose d'intégrer l'extension Leaders à la partie.

Je me retrouve avec Tomyris (renvoie les jetons défaites), Vitruve (+2 pièces après un chaînage), Ptolémée (Sciences : Tablette) et Aristote (+3 PV par série scientifique.) Je vais poser dans l'ordre : Vitruve, Tomyris et Aristote. Le premier ne me servira à rien et j'aurais du commencer par poser Tomyris. Et à postériori, Ptolémée m'aurait été plus utile vu l'orientation scientifique que j'ai choisi de développer.

François va me dépasser grâce aux Guildes et le leader Hiram (+2 PV par guilde). Pour le reste, tout est dans le tableau :

 

 

François

Rhodes B

Laurent

Babylone A

Mélanie

Halicarnasse A

Frédéric

Alexandrie B

Conflits 12
-2 1
5
Trésor 1
5
7
1
Merveille 7
3
3
0

Civil

15
5
8
18
Commerce 4
6
11
0
Guildes 13
0
0
0
Sciences 0
44
10
18
Leaders 10
0
10
3
TOTAL 62
61
50
45

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hansa TeutonicaHansa Teutonica. J'avais très envie d'y jouer (j'ai toujours envie d'y jouer.) Vu que ça fait longtemps que Mélanie et Frédéric n'y ont plus joué que c'est seulement la deuxième partie de François, on choisit le plateau de base avec les cartes objectifs de l'extension.

François ne se mêle pas à la lutte initiale autour de Göttingen et choisit de son côté d'améliorer sa compétence Bursa. Personne ne sera jamais largué en ce qui concerne la capacité Actiones : quatre pour Mélanie et moi et cinq pour Fred et François à la fin de la partie.

Je vais donner la priorité au développement maximum de Privilegium et ensuite m'installer aux deux meilleures places de la ville de Coellen avant que les autres n'agissent et m'empêchent de continuer dans cette voie.

Fred de son côté n'arrête pas de revendiquer une route commerciale pour laquelle il contrôle les deux villes. Il va marquer souvent des points, mais il imprime un rythme rapide à la partie et je ne pense pas à ce moment là que cela va lui être bénéfique.

Lorsque je vais commencer à tenter la liaison Est-Ouest, je me fais distancer par Mélanie qui gagnera les 7 PP avant moi. Et en ce faisant, elle termine la partie, ce qui embête Fred qui comptait bien libérer la troisième clé de Clavis Urbis et installer un ou deux comptoirs supplémentaires. Grâce à mes deux positions à Coellen, je termine à la première place.

 

  Laurent Frédéric Mélanie François
Prestige 9
17
22
8
Compétences 8
12
4
12
Jetons 6
0
3
3
Coellen 20
7
0
8
Villes 8
8
6
6
Carte objectif 2
2
3
2
Réseau 5
8
9
3
TOTAL 58
54
47
42

 

Gosu

Gosu + Kamakor. Je vais découvrir dans cette partie trois nouveaux clans. Je connais bien le jeu de base que j'apprécie et cette découverte m'a laissé un peu froid.

Le principal reproche est l'ergonomie. J'ai toujours dit que Gosu était mal fichu de ce point de vue : le texte est beaucoup trop petit, les polices de caractères sont inadaptées, l'iconographie est insuffisante. Et avec l'extension, viennent s'ajouter deux choses qui me gênent personnellement. Premièrement, il y a encore plus illisible qu'avant avec sur certains nouveaux clans du texte blanc avec un effet d'ombrage. Deuxièmement, les couleurs des clans sont difficilement reconnaissables en un coup d'œil, il y en a plusieurs qui sont noirs... avec des légères touches de mauve, de rose, etc. Tout simplement illisible.

Pour les nouveaux effets, et bien il y en a beaucoup. Ça "combote" dans tout les sens et c'est bien dans l'esprit du jeu même si je reste perplexe face à la plus-value que peuvent apporter les jetons Dragoons. Je n'ai pas joué avec tous les nouveaux clans, mais ça ne m'a pas spécialement donné l'envie de le faire.

Je vais rester avec ma boîte de base pour faire quelques parties quand mon fils me le demandera. Kamakor est trop indigeste.

 

1 Frédéric 3
2 Laurent 0

Partager cet article

Repost 0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 12:10

Soirée jeux à la maison. Comme les enfants sont là et qu'ils veulent aussi en profiter un peu avant d'aller au dodo, une partie de 7 Wonders s'impose. Une fois que la moyenne d'âge autour de la table a sensiblement remonté, on se décide pour une nouvelle partie de Mégawatts, la première sur la carte du Japon. Une partie bizarre, très lente avec un fin super rapide. Pour finir, une partie de Troyes avec de la méchanceté et de la frustration dedans.

 

7 Wonders 07 Wonders. Comme d'habitude : tout est dans le tableau des scores. Pas besoin de résumé avec ce jeu…

 

 

Élisa

  Gizeh B 

François

Rhodes B

Vincent D

Éphèse B

Laurent

Alexandrie A

Nicolas

Babylone A

Vanessa

Halicarnasse A

Conflits -3 16 6 -3 7 7
Trésor 5 4 8 5 3 3
Merveille 3 7 10 10 3 10

Civil

27 0 11 15 0 11
Commerce 10 0 0 9 0 0
Guildes 11 0 7 14 0 0
Sciences 0 26 10 0 36 2
Leaders - - - - - -
TOTAL 53 53 52 50 49 33
(Monnaie) (17) (13)        

 

Mégawatts - JaponMégawatts Japon. Tout d'abord, quel est la particularité de cette carte ? C'est assez particulier justement, car il est permis ici d'avoir deux réseaux. Mais dans ce cas, les villes de départ doivent obligatoirement être choisies dans une liste qui va jusqu'à six villes (selon le nombre de régions sélectionnées.) Une autre caractéristique unique de cette carte est que certaines villes proposent deux emplacements à 10 elektros (forcément), d'autres villes n'ont elles que deux places au lieu des trois habituelles.

Les placements initiaux se font sans problème pour tout le monde. Si la carte n'a pas généré de difficulté pour cette partie, on ne peut pas en dire autant de notre comportement : l'immobilisme a régné.

À un moment, la centrale n°30 (3 déchets —> 6 villes) est sur le point de passer dans le marché actuel et j'ai donc peut-être la possibilité de l'acheter. Mais cela ne peut être possible que si une enchère lui permet de changer de marché. Et pendant quatre tours, elle est bloquée dans le marché futur soit parce que la nouvelle centrale est de valeur inférieure, soit parce que les autres joueurs préfèrent passer et ne rien acheter plutôt que de me permettre de l'acquérir.

On va donc rester comme ça, pendant quatre tours, sans changement. On est à six villes et Vincent à cinq. On se contente de toucher nos revenus et tout le monde s'enrichit, mais certains plus que d'autres à cause de la différence des prix des ressources achetées. Personne ne prend la responsabilité de basculer en étape 2.

Quand la centrale n°30 est finalement en position d'être achetée, elle est beaucoup moins intéressante qu'auparavant et je ne vais finalement pas enchérir dessus. Après avoir attendu aussi longtemps… c'est quand même du gâchis. Ce tour là, lors de la phase de bureaucratie, on passe directement de l'étape 1 à l'étape 3. C'est finalement le jeu lui-même qui débloque la situation.

On achète tous des meilleures centrales et on se procure les ressources pour alimenter nos futures connexions. Je ne prend pas la peine d'acheter des déchets ménagers en me disant que passer de six à onze villes ce tour-ci est déjà pas mal. Et lorsque Vincent commence à payer ses nouvelles connexions, il ne s'arrête plus. Il a cinq villes au début de la phase 2, et il réalise des connexions, encore et encore. Ses imposantes économies lui permettent de continuer jusqu'à dix-sept villes. Douze nouvelles connexions en un seul tour : c'est énorme.

Mon entêtement face à la centrale n°30 a entraîné tout le monde dans l'inaction et finalement, c'est moi qui en paie le plus les frais. Encore une dernière place au terme de cette incroyable partie.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vincent D 17 16 120
2 Vanessa 12 12 5
3 François 11 11 238
4 Laurent 11 11 111

 

TroyesTroyes. Nouvelle partie à quatre joueurs après quelques jours seulement. Vanessa et Vincent avaient fait deux parties il y quelques semaines, mais à trois joueurs. Voici la liste des cartes activité :

Religieux : MoineConfessionPèlerinage.

Militaire : DiplomateChasseBanquet.

Civil : MarchandForgeronOrfèvre.

La frustration. À quatre joueurs, la frustration est omniprésente, et si je pense personellement qu'elle peut être un élément majeur dans un jeu, je peux comprendre malgré tout que tout le monde ne soit pas de cet avis. Vanessa et Vincent ont eu plus de mal à accepter les mécanismes du jeu qui ne leurs ont pas fait de cadeaux lors de cette partie. (Bon, ok, il n'y a pas que le jeu. François et moi-même ne sommes pas innocents.)

Avec les efforts conjugués des événements et de François et moi, les places de V&V dans les trois bâtiments vont valser. Vincent n'aura même qu'un seul dé à lancer pendant un tour. Et malheureusement pour lui, il est le seul à ne pas abonder de deniers et ses achats de dés sont donc limités.

On a tous compris dès le deuxième tour que Vanessa était au service d'Hugues de Payns, mais malgré la présence de la Chasse (3 influences), aucun de nous ne remplira les conditions pour le décompte final. Je leur ai fait croire qu'Henri Ier aurait pu être ma carte, mais si je contrais des événements, c'était surtout pour gagner quelques points face à François qui a utilisé de façon intensive l'Orfèvre (1PP + 2 deniers) grâce au pouvoir du Moine (1D blanc —> 3D jaunes.)

Mon habitude d'y jouer le plus souvent à deux ne me favorise pas dans cette configuration et même si j'ai remplis au maximum les conditions de deux des personnages, ma situation sur l'échelle d'Influence est trop basse et mon unique cube à la Cathédrale ne me permet pas de rattraper François.

Agréable partie pour ma part, et c'était aussi le sentiment de François. V&V sont eux moins enthousiastes, surtout quand ils comparent cette partie avec le souvenir de leurs précédentes. Mais Troyes à quatre joueurs est différent de Troyes à trois joueurs, on doit peut-être calculer un peu moins, mais on doit être plus méchant.

 

  François Laurent Vanessa Vincent D
Points de renommée 20 21 9 13
Événements non contrés 0 0 1 1
Hommes de métier 10 9 2 5
Cathédrale 0 -4 0 0
Chrétien de Troyes 3 1 3 0
Thibaut II 6 6 6 1
Hugues de Payns 0 0 6 1
Le Florentin 3 6 1 3
TOTAL 42 39 28 24

Partager cet article

Repost 0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 10:31

7 Wonders 07 Wonders. Tout le monde réclame d'y jouer et c'est une première pour Vanessa et Vincent. Le choix de la merveille est laissé libre pour la première partie et elle est attribuée aléatoirement pour la seconde. Le choix de la face utilisée est libre également. Ce jeu plaît beaucoup et à tout le monde, je dois être le seul à ne pas l'apprécier autant qu'eux. Je ne peux pas dire que je n'aime pas, j'aime quand même bien y jouer mais ça n'est jamais moi qui vais proposer d'en faire une partie.

Qu'est-ce qui s'est passé dans ces deux parties ? Tout est dans les tableaux…

 

 

Frédéric

Rhodes A

François

Olympe A

Vincent D

Halicarnasse A

Vanessa

Alexandrie A

Mélanie

Éphèse B

Laurent

Babylone A

Conflits 10 9 -3 10 6 -3
Trésor 2 3 4 1 8 1
Merveille 7 5 3 7 10 3

Civil

23 2 23 20 0 26
Commerce 0 0 5 0 0 1
Guildes 7 15 0 0 0 11
Sciences 2 13 10 2 10 0
Leaders - - - - - -
TOTAL 51 47 42 40 39 39
(Monnaie)         (24) (3)

 

 

Frédéric

Rhodes A

Laurent

 Gizeh B 

François

Halicarnasse A

Vanessa

Éphèse B

Vincent D

Alexandrie B

Mélanie

Olympe A

Conflits 15 -5 18 -2 15 -5
Trésor 4 6 3 7 0 5
Merveille 7 20 10 10 0 3

Civil

13 15 9 9 7 26
Commerce 0 6 0 0 0 6
Guildes 0 15 10 0 10 0
Sciences 21 0 2 18 10 1
Leaders - - - - - -
TOTAL 60 57 52 42 42 36
(Monnaie)       (22) (0)  

 

Tinners' TrailTinners' Trail. Ça faisait longtemps qu'on voulait y rejouer tous les trois et comme Vanessa, Vincent et François veulent de nouveau refaire une partie de Mégawatts, c'est le moment.

Un jeu sur l'exploitation minière du cuivre et de l'étain en Cornouailles au XIXè siècle… par Martin Wallace… Ça a l'air excitant, hein ?!? En fait, c'est un jeu très simple. Neuf actions possibles, donc cinq qui ont trait à des développements et qui se ressemblent toutes (retirer de l'eau des galeries), et quatre actions de non-développement qui vont de la mise en enchère d'une mine à la vente de pâté en croûte. Oui, oui, du pâté.

On commence avec une somme de 15 livres britanniques qui servent à acheter des mines et à extraire le minerai. Toutes les autres actions sont gratuites mais nécessitent des unités de temps et c'est le joueur qui est le plus loin derrière l'échelle de temps qui joue; construire un Tunnel de drainage prend plus de temps que de faire venir un ouvrier ou de vendre des pâtés en croûte. Toute la subtilité du jeu est là : sélectionner les développements encore disponibles au bon moment et surtout savoir passer au bon moment. Car le premier à passer est aussi le premier à pouvoir choisir les investissements externes (les places sont limitées) et aussi le premier à jouer au tour suivant (et donc choisir un nouveau développement.)

Les cours du cuivre et de l'étain sont déterminés au hasard au début de chacun des quatre tours et la vente obligatoire de ces minerais à la fin de tour rapportent des livres (£) qui permettent de réaliser des investissements externes. En gros, on achète ses points de victoires.

 

Les sites d'exploitation sont tous différents car déterminés par des lancers de dés. Et les premières enchères vont concerner les mines les plus rentables potentiellement. Fred et moi allons acheter deux mines dès le premier tour alors que Mélanie se contentera d'une seule. Les cours sont hauts pour ce premier tour avec £7 pour l'étain et £8 pour le cuivre, on va tous extraire et faire des investissements externes.

Les Tunnels de drainage sont très avantageux mais demandent beaucoup de temps, Je vais laisser Mélanie et Fred se les disputer et me rabattre sur des développements plus rapides comme l'Amélioration des pompes à vapeur. Comme je n'ai plus d'eau dans mes mines, je peux extraire de manière plus importante et je peux donc m'acheter 40 Points de Victoire.

Le troisième tour est particulier car les cours ont chutés à £5 pour l'étain et seulement £4 pour le cuivre et je vais choisir de ne pas extraire du tout et prendre le risque de ne pas investir ce tour. Je vais juste sélectionner quelques développements et passer très tôt. Des nouvelles mines sont aussi acquises par tous les joueurs.

Le dernier tour est celui où il faut calculer le plus. Fred va extraire des quantités énormes de minerai (14 ou 15 cubes) et je vais prendre le risque de passer avant lui alors que je pourrais encore extraire un tout petit cube en payant £1 (il m'en reste £6.) Pourquoi faire ça ? Parce que Mélanie a à ce moment déjà passé et que je veux priver Fred de la place la plus intéressante dans les investissements externes : 30 PV pour £50 et il n'y a que deux places par cases. Mais il a tellement de minerai qu'il peut se mettre sur plusieurs autres cases, et il achète 72 PV (24+24+18+6) pour la somme de £120. Ha, les riches, ça se permet tout… même de finir avec un seul point d'avance.

 

  Frédéric Laurent Mélanie
1er tour 24 30 36
2e tour 15 40 20
3e tour 8 0 16
4e tour 72 48 33
TOTAL 119 118 105

 

Rattus 0
Rattus 1

Rattus Pied Piper. On va sélectionner les personnages au hasard et on en aura finalement un de chaque classe :

- Reine (Noblesse)

- Soldat (Chevalerie)

- Bourgmestre (Bourgeoisie)

- Moine (Clergé)

- Magicien (Magie)

- Boulanger (Paysannerie)

Le Magicien passe de main en main et distribue ses potions sur la carte pendant que moi je vais garder le Bourgmestre pendant plusieurs tours. J'ai essayé de le combiner avec le pouvoir de la Reine afin de mettre beaucoup de cubes de population à chaque tour, mais Vincent avait compris le pouvoir de cette combo et je n'ai pas réussi à avoir le territoire contigu le plus étendu.

Je vais me consoler en utilisant le pouvoir du Moine et redistribuer un jeton rat à chaque tour sur un territoire où je ne suis pas présent. Un peu avant la partie, je me fais prendre mes deux personnages. Ce qui m'avantagera lors de la résolution finale de l'épidémie dans laquelle je vais perdre moins de cubes que mes adversaires ne l'auraient espéré.

Au final, tous les persos ont été sélectionnés et le Boulanger n'est jamais resté assez longtemps aux mains d'une même personne pour devenir puissant.

 

1 Laurent 9
2 François 9
3 Vincent D 8
4 Vanessa 5

Partager cet article

Repost 0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 10:45

Une soirée avec pour commencer une partie avec les enfants. On est cinq, je voulais un jeu court pour ne pas garder éveiller les enfants trop tard, le choix est donc rapide : 7 Wonders. Ensuite, on choisit de continuer avec Mégawatts parce que Vincent B avait envie de faire sa deuxième partie. Et pour terminer, Fred veut me faire essayer Sun Tzu.

 

7 Wonders 0
7 Wonders 1

7 Wonders avec Leaders. Élisa insiste pour avoir Rome, et comme c'est la plus petite, on lui donne et elle choisit la face B pour le plus grand plaisir de Mélanie et Nicolas, ses voisins. Nicolas choisit Bruxelles pour commencer avec quatre pièces de plus, et les adultes tirent leur carte au hasard.

Élisa et Nicolas posent énormément de cartes de matières premières et de produits manufacturés, un peu trop même. Ils ont tellement peur de ne pas pouvoir construire les gros bâtiments de l'Âge III qu'ils sont un peu dans l'excès et ils se privent de poser des cartes qui rapportent des points. Nicolas se lance quand même en parallèle dans les bâtiments scientifiques. Mais Frédéric et Mélanie en jouent également et les points seront dilués entre eux.

Pour le reste, il suffit de regarder le tableau ci-dessous pour comprendre ce qu'il s'est passé. À noter quand même, un fait réalisé par Élisa avec sa merveille : elle construit sa deuxième étape et elle a donc le droit de jouer un Leader tout de suite. Et elle va faire un truc auquel je n'aurais pas pensé : elle l'utilise pour construire sa troisième étape immédiatement en disant : "il sert à rien celui-là, je vais le mettre là !" Et elle a donc le droit de jouer un nouveau Leader qu'elle pose. Pas mal, quand même…

 

 

  Laurent 

Gizeh A

Mélanie

Halicarnasse A

Frédéric

Rhodes B 

Nicolas

Bruxelles A

Élisa

Rome B

Conflits 8 6 10 6 -2
Trésor 6 5 4 2 4
Merveille 15 2 3 0 6

Civil

6 12 22 10 13
Commerce 7 1 0 0 9
Guildes 6 18 0 0 6
Sciences 0 13 16 36 0
Leaders 9 0 0 0 11
TOTAL 57 57 55 54 47
(Monnaie) (18) (16)      

 

Mégawatts - BeneluxMégawatts Benelux. Comment j'ai été mauvais ! Non, vraiment mauvais. Et en plus, les autres n'ont même pas vus mes problèmes et ce n'est qu'au dernier tour qu'ils ont réalisés que j'ai été vraiment mauvais. Avant ça, ils pensaient que j'allais finir la partie victorieusement. Décidément, cette carte ne me vaut rien.

On ne joue pas avec la région brune au nord-est. J'ai essayé de rester devant toute la partie pour mettre la pression aux autres, mais les places libres autour de moi ont vite été insuffisantes et j'ai été obligé plusieurs fois de construire une ville de moins qu'il aurait été idéalement nécessaire. Quand j'ai construit mes premières connexions, je suis naturellement parti sur les villes les moins chères alors que j'aurais dû payer un peu plus et choisir des villes qui mettaient les autres dans une situation moins aisée.

Lors du dernier tour, j'ai trois centrales alimentant six villes chacune et les trois autres sont un peu étonnés quand je m'arrête après seulement deux nouvelles connexions. "C'est tout ? Bé oui, c'est tout !" Mauvais, j'vous dis !

Vincent joue juste après moi et termine la partie alors que tout le monde s'attendait à ce que je le fasse en disant : "Quoi, j'ai gagné ? C'est pas difficile ce jeu !" Ça fait plaisir…

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vincent B 17 16 55
2 Mélanie 16 15 15
3 Frédéric 15 15 5
4 Laurent 14 14 16

 

Sun TzuSun Tzu. Petit jeu à deux dans une petite boîte. Je ne peux m'empêcher de le comparer à Condottiere : des territoires à contrôler et des cartes pour les combats. Ce qui me gêne le plus ici, c'est que l'on ne sait pas vraiment ce que l'autre va jouer et j'ai l'impression que ça ressemble plus à du hasard qu'à de la maîtrise, contrairement à Condottiere où les cartes se jouent une à une et où le bluff est plus évident. C'est quand même pas mal comme jeu, même si ça ne sera pas mon préféré à deux joueurs.

 

1 Frédéric +5
2 Laurent  

Partager cet article

Repost 0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 07:47

7 Wonders 07 Wonders. Après y avoir beaucoup joué avec les enfants pendant le mois de juillet (plus pour leur faire plaisir), on choisit 7 Wonders en attendant le cinquième joueur de la soirée. Mes deux voisins se lancent l'un dans les matières premières, l'une dans les produits manufacturés et je vais poser des bâtiments commerciaux pour pouvoir profiter de tout ça. Pour le reste, pas trop d'intérêt d'expliquer tout ce qu'il s'est passé, un coup d'œil dans le tableau ci-dessous et on peut voir les orientations de chacun.

 

 

Christian

Halicarnasse A

Laurent

Olympe A

Meredith

Éphèse B

Tim

Alexandrie A

Conflits 13 1 9 -3
Trésor 3 2 5 3
Merveille 3 10 10 3
Civil 8 13 15 19
Commerce 0 5 0 5
Guildes 8 18 0 0
Sciences 17 0 4 9
Leaders - - - -
TOTAL 52 49 43 36

 

EVOEVO. Pfiouu, que c'est long… EVO à cinq joueurs me paraît long. On s'est bien amusé, le jeu a plu aux autres mais je trouve que passer autant de temps sur un jeu de ce poids m'embête un peu. De plus, ce qui me dérange également est que je gagne un fois de plus la partie sans vraiment vouloir me battre pour les gènes, j'essaie de prendre le moins cher même si je n'en ai pas vraiment besoin.

Quitte à jouer à un jeu qui reprend ce type d'enchère que je trouve très astucieux, j'aime autant jouer à Cyclades où l'issue des enchères est vraiment déterminante sur le plateau de jeu, plus qu'à EVO à mon avis. Mais bon, il faut peut-être que je fasse plus de parties de l'un comme de l'autre pour confirmer mon impression.

 

1 Laurent 45
2 Vincent B 43
3 Tim 41
4 Christian 40
5 Meredith 24

 

Art moderneModern Art. Il s'est passé un truc bizarre : j'ai gagné. Enfin, ce n'est pas tant d'avoir gagné qui est bizarre, mais le fait que je ne me l'explique pas. J'ai eu et donné l'impression que je m'en sortais plutôt mal dans une partie où je n'ai pas contrôlé du tout les artistes convoités. J'ai gagné une seule fois 210 K€ après la troisième manche, très peu lors des deux premières et absolument rien lors de la dernière. Proposer une œuvre qui se vend bien et fait transférer de l'argent d'un autre joueur vers soi m'a l'air aussi important que les décomptes de fin de manches. À creuser…

 

1 Laurent 423
2 Tim 410
3 Meredith 310
4 Christian 258

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Recherche

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...