26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 13:19

Cap - Tournay

 

À Tournai. Non, à Mons

Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

70 minutes de jeu. 

obrMildiou

TournayLa première carte qui arrive dans ma main est la Ferme (1) qui me donne l'occasion de devenir riche tôt dans la partie. Mais je n'en ai concrètement pas eu besoin à cause d'un événement positif qui donne des deniers à tout le monde, la Visite du Roi (2). Tout le monde est riche (plus de vingt deniers) jusqu'à ce que Vincent décide de le contrer.

 

Je passe ensuite dans la couleur blanche avec un Évêché (3) qui me donne l'occasion de garder Saint-Brice (4). L'idéal est bien souvent d'accompagner Saint-Brice avec son équivalent civil, le Beffroi (5), mais je n'ai pas eu assez l'occasion de piocher dans la pile civile de niveau III. Je n'arrive qu'à trouver la Halle aux Draps (6) qui ne me donne qu'un différentiel trop faible.

 

Mélanie et Fred ont eux de bien meilleures cartes dans leurs quartiers avec respectivement la Tour Henry VIII (7) et la Cathédrale (8).

 

Je n'ai pas préféré prendre le temps de continuer à chercher car Mélanie pose une carte pratiquement à chaque tour et que le nombre requis de Crieurs publics est déjà atteint. J'ai choisi d'avoir un maximum de cartes posées plutôt que d'attendre de trouver les optimales.

 

Petit lexique :

(1) Ferme (I) : Gagnez 1 denier par case vide.

(2)  Visite du Roi : Le joueur qui a le plus grand total d’habitants rouges et de cartes rouges visibles dans son quartier gagne 2 deniers.

(3) Évêché (II) : Piochez une carte dans la pile blanche de niveau III.

(4) Saint-Brice (III) : 4PPs/2PPs par lot de cartes jaune + blanche + rouge de niveau I ou II visible.

(5) Beffroi (III) : 4PPs/2PPs par lot de cartes jaune + blanche + rouge de niveau I ou II visible.

(6) Halle aux Draps (III) : 2PPs/1PP par carte jaune de niveau I ou II visible.

(7) Tour Henry VIII (III) : 2PPs/1PP par carte Rempart construite.

(8) Cathédrale (III) : 8PPs.

 

 

SuperChaton

(Mélanie)

Hellrick

(Frédéric)

Mildiou

(Laurent)

Talitati

(Vincent B)

Quartier 7
7
8
3
Remparts 4
1
1
3
Halle aux Draps 2
3
4
2
Hôtel des Monnaies 0 1
1
6
Tour des Six 8
3
2
2
Cathédrale 0 8
0 0
La Madeleine 3
2
6
2
Saint-Brice 4
2
8
2
Saint-Jacques 4
3
2
2
Porte de la Vigne 2
2
2
4
Tour d'Arras 1
8
2
2
Tour Henry VIII 8
1
1
3
TOTAL 43
41
37
31

 

Cap - Sankt Petersburg

 

К клубу Esprits Joueurs…

Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

50 минут с хорошей маленькой игрой в карты. 

Avatar Mildiou2Sankt PetersburgUne fois encore, j'ai décidé de favoriser la pose de bâtiments plutôt que d'avoir misé sur une stratégie axée sur les nobles. J'ai crains que celle-ci soit trop concurrentielle, surtout à quatre joueurs. J'ai eu tort, mais il s'en est fallu de peu pour que cela fonctionne.

 

J'étais quatrième dans la première phase des artisans et j'ai donc dépensé plus. Je n'ai pas choisi de poser un bâtiment, préférant simplement garder une Bibliothek (5PVs) en main et garder tous les roubles qui me restent pour acheter le meilleur noble (je suis premier lors de cette phase.) J'ai de la chance, le Hofmeisterin (6 Roubles + 3 PVs) est là : je l'achète.

 

Je fais une deuxième et troisième phase d'artisans intéressantes et j'ai tout ce qu'il faut poser ma Bibliothek que j'ai en main. Sauf qu'il y en a une seconde sur la table et que je préfère l'acheter. Celle de ma main a été posé le tour suivant. Mis à part quelques artisans supplémentaires, un petit Schreiber (1 rouble), un Sternwarte (Pioche ou 1PV), un Potjemkin'sches Dorf (échangeable pour une valeur de 6), rien de notable et la fin de la partie approche alors que je mène au score.

 

J'ai l'occasion d'acheter une Akademie (7PVs), je n'hésite pas. Le problème est que je voudrais en profiter sur deux tours, mais si Mélanie achète une carte de plus, elle épuiserait une pioche et déclencherait par conséquent la fin de la partie. C'est ce qu'il s'est passé et je n'ai donc bénéficié de mes 18 PVs que lors d'un seul décompte des bâtiments.

 

Par contre, lors de la dernière phase des nobles et d'échange, Fred peut dépenser tout sont argent pour atteindre un total de sept cartes différentes et me dépasser ainsi au score final.

 

 

Hellrick

(Frédéric)

Mildiou

(Laurent)

SuperChaton

(Mélanie)

Talitati

(Vincent B)

Piste 35
52
33
28
Nobles 28
3
10
10
Roubles 0 0 1
1
Main 0 0 0 0
TOTAL 63
55
44
39

Partager cet article

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 22:36

Cap - Navegador

 

Para o clube Esprits Joueurs…

Mildiou, SuperChaton, Talitati.

110 minutos de exploração e negócio. 

obrMildiou

J'entame la partie en tant que premier joueur, une position qui ne me convient pas à ce jeu. Je préfère jouer en dernier pour voir ce que font les autres et me caler sur leurs actions. J'ai commencé de manière prévisible par explorer les côtes africaines puis y établir une colonie.

SuperChaton a su neutraliser ma position favorable sur le point de vue économique en quelques tours. À Navegador, pour s'enrichir, il y a quelques règles à respecter et la principale et de profiter au mieux des colonies et des usines adverses selon la position de ceux-ci dans l'ordre du tour. Ce que fait Talitati (à ma gauche) ne m'a pas profité longtemps puisque SuperChaton (à ma droite) copie ce que je fais pour gagner plus que moi puisqu'elle le fait avant moi.

La conséquence de cette situation est qu'ils vont tous deux gagner beaucoup plus d'argent à chaque fois qu'ils utilisent le marché. Je dois passer par une reconversion de mes moyens de productions, ce qui n'est pas une bonne chose avec ce jeu, mais nécessaire pour retrouver des revenus décents.

Je suis donc obligé d'acheter des usines et des colonies relatives à la même ressource pour trouver de la flexibilité car les six colonies aurifères ne me génèrent que trop peu de cruzados. Ça s'améliore lorsque SuperChaton implante les premières colonies produisant des épices, puisque cela me permet de profiter de cette nouvelle denrée en achetant quelques usines correspondantes. Malgré ça, mes revenus restent bien modestes avec une fourchette de 150 à 350 cruzados alors qu'ils dépassent allégrement 600 voire 800 cruzados par passage.

Pendant ce temps, Talitati achète des chantiers navals en série (ce qui était mon premier but). Je sens que je vais avoir moins de points que les autres, alors je m'arrête sur la case des privilèges le plus souvent possible afin de priver les deux autres d'en avoir. Ce qui implique que je dois acheter un ouvrier tous les tours pour le perdre quand je prends le privilège. Ce qui implique également que je ne suis pas en position d'acheter des chantiers navals ni des églises pour freiner Talitati puisque ces deux bâtiments requièrent de posséder respectivement quatre et cinq ouvriers.

Une fois les privilèges distribués, je reste avec six ouvriers et j'achète des colonies et des usines. Mais la partie a duré suffisamment longtemps pour permettre à Talitati d'acheter cinq églises. Cette adaptation que j'ai été obligé de faire a pénalisé plus SuperChaton que Talitati alors que l'inverse aurait été mieux si je voulais finir premier.

 

obrSuperChaton

NavegadorJe commence par investir dans une colonie de sucre, mais voyant le jeu de mon adversaire de droite, Talitati, je décide de m'adapter et d'investir dans les usines de sucre et dans les colonies d'or, au désarroi de mon adversaire de gauche, Mildiou.

Puis j'investis dans les colonies d'épices, histoire d'aider justement Mildiou avec ses usines d'épices, comment je suis sympa !! À aucun moment je n'ai de réels problèmes d'argent. Seul hic, Mildiou s'empresse de prendre les privilèges devant moi, le COCHON…

Je ne parviens donc pas à valoriser mon avantage. Ce n'est donc définitivement pas un jeu d'argent… je perds lamentablement ! Jolie victoire de Talitati !

 

 

Talitati

(Vincent B)

Mildiou

(Laurent)

SuperChaton

(Mélanie)
Navires 0 7 3
Ouvriers 8 6 3
Cruzados 4 3 13
Colonies 5 52 33
Usines 18 40 24
Explorateurs 16 18 30
Chantiers navals 54 9 5
Églises 45 3 3
TOTAL 150 138 114

 

Cap - Sankt Petersburg

 

К клубу Esprits Joueurs…

Cédric, Hellrick, Mildiou, SuperChaton.

50 минут с хорошей маленькой игрой в карты.

obrMildiouAu premier tour, je prends en main un bâtiment à sept points par tour que j'espère poser vite. Mais je ne l'ai fait que tout à la fin de la partie car je ne voulais pas me retrouver sans argent et laisser les autres prendre des cartes à ma place. Difficile d'estimer si j'ai bien fait de prendre la carte pour éviter de la voir atterrir chez quelqu'un d'autre.

C'est surtout avec Fred que j'ai fait la course. Je calque mes poses de cartes sur les siennes pour éviter qu'il reste seul devant trop longtemps. Je finis par le doubler, mais ma collection de nobles est plus modeste que la sienne.

 

obrSuperChaton

Encore une défaite. Je parviens à gagner quand même de l'argent à chaque tour, mais je manque de points, pas assez de bâtiments intéressants. Je parviens seulement au dernier tour à poser un bâtiment à sept points, trop tard pour rattraper les autres. L'argent ne fait encore une fois pas mon bonheur, la prochaine fois on joue à Destin !!

 

 

Hellrick

(Frédéric)

Mildiou

(Laurent)

Cédric

SuperChaton

(Mélanie)

Piste 53 60 36 31
Nobles 28 10 28 21
Roubles 1 1 0 1
Main 0 0 0 0
TOTAL 82 71 64 53

Partager cet article

Repost 0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 23:48

7 Wonders 17 Wonders Leaders. Une soirée traditionnelle de début de week-end avec une première partie jouée avec les enfants. Cette fois l'extension Leaders est incluse. C'est une partie qui a vu les deux enfants finir en tête. Élisa a plus de ressources, donc, plus d'argent et elle hérite de la première position grâce à cette toute petite différence.
Trop confiant dans mon leader Bilkis, je néglige un peu les ressources pour poser en premier deux cartes scientifiques. Mais par la suite, je n'ai plus les moyens de continuer à poser des cartes car je n'ai pas l'argent nécessaire pour acheter à mes voisins ce qu'il me manque. À part le chaînage et défausser pour trois pièces, il n'y a rien de bien intéressant de mon côté.
Fred fonce seul dans le scientifique grâce à toutes celles que je laisse passer, mais les développements diversifiés des enfants leurs donnent juste un tout petit point de victoire pour finir devant lui.

 

 

Élisa

Rome B

Nicolas

Bruxelles B

Frédéric

Alexandrie B

Mélanie

Éphèse B

Laurent

Rhodes B

Conflits 9
16
-6
-4
4
Trésor 6 4
3
5
5
Merveille 3
7
7
10
7
Civil

12

26
15
11
10
Commerce 6
0
0
4
0
Guildes 17
7
7
5
0
Sciences 1
0
38
10
18
Leaders 11
5
0
6
0
TOTAL 65
65
64
47
44
(Pièces) (20) (13)      

 

LondonLondon à quatre joueurs, c'est bien, mais c'est long. Attendre son tour est un peu ennuyant. Le Deck s'épuise plus vite, mais le temps d'attente est plus important donc la partie n'est pas plus courte. Que ce soit à deux, trois, ou quatre joueurs, il y a quand même une constante : c'est Fred qui gagne.
Il s'est lourdement endetté avec quatre emprunts qu'il a réussi à rembourser avec ses £60 tout juste à la fin de la partie. J'étais dans le même cas, mais je n'avais pour ma part que deux emprunts. J'ai laissé passer des cartes sur le plateau que Fred a pris et utilisé au mieux et il a fini la partie avec deux Omnibus pour gagner un montant scandaleux avec ses six quartiers.
La pauvreté à été bien gérée par tout le monde et n’a pas été un facteur déterminant pour les écarts de points, au contraire des emprunts non remboursés.

 

  Frédéric Laurent Mélanie Nicolas G

Arrondissements

27 13 17 16
Métro 4 2 6 8
Zone de construction 21 16 13 20
Points de Victoire 21 17 23 12

Emprunts

0 0 -14 -21
Pauvreté 0 -1 0 -1
TOTAL 73 47 45 34

 

Sankt PetersburgSankt Petersburg. La dernière fois, j'avais tenté une stratégie bâtiments contre deux stratégies nobles. Cela n'avait pas fonctionné car j'avais été trop strict dans le choix de mes cartes en refusant catégoriquement de prendre le moindre noble. J'ai été plus souple cette fois mais en concentrant mes efforts sur les bâtiments en priorité.
J'ai la chance de poser des bâtiments rentables dès les deux premiers tours tout en gardant des roubles pour acheter des artisans. À la différence des autres qui prennent beaucoup de nobles, je gagne mes points tout de suite et ma position sur la piste de score est loin devant les autres. Mélanie est la plus proche, mais ses bâtiments sont moins rentables que les miens et sa collection de nobles est trop faible pour l'empêcher de se faire doubler par les deux autres.
En prenant quelques nobles pour servir ma stratégie, je peux compter sur des rentrées d'argent à chaque phase. Je n'ai eu à regretter le fait de ne pouvoir me payer la carte désirée qu'à une seule reprise. 

 

  Laurent Nicolas G Frédéric Mélanie
Piste 77 50 29 57
Nobles 10 28 45 15
Roubles 1 2 1 2
Main 0 0 0 0
TOTAL 88 80 75 74

Partager cet article

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 00:54

TournayTournay. J'ai tout de suite une carte de chaque couleur et j'ai donc naturellement envie de chercher et de poser le Beffroi (1) et Saint-Brice (2.) Sauf que je me suis trompé sans vérifier dans l'aide de jeu, car j'ai crû que ces deux bâtiments de prestige au pouvoir similaire étaient dans les piles rouge et blanche et non jaune et blanche. Ce qui m'a fait perdre du temps en cherchant dans la pioche rouge de niveau III avec un Arsenal (3) que je n'aurais même pas dû poser.

Fred recrute beaucoup, ce qui me fait dire qu'il compte poser Saint-Nicolas (4) et en seconde moitié de partie, il gagne et garde beaucoup d'argent. Si la Cathédrale (5) arrive dans ses mains, c'est foutu pour nous. Et il la pioche. De plus, il posera en fin de partie Saint-Quentin (6), qui viendra parfaire sa stratégie de recrutement.

Vincent lutte contre les événements pour rentabiliser la Tour Henry VIII (7) et même s'il ne va poser au total que deux bâtiments de prestige, dont La Madeleine (8) qui ne lui offre qu'un seul point en différentiel, la qualité des autres cartes dans son quartier lui donne cinq points d'avance sur moi.

Moi qui ait été forcé de poser, suite à mes recherches erronées en rouge, la Tour d'Arras (9) et la Tour Saint-Georges (10.) J'ai le premier eu mon quartier complet, mais avec deux Crieurs Publics révélés à ce moment, la partie va durer suffisamment longtemps pour que les deux autres continuent de gagner des points.

 

Petit lexique :

(1) Beffroi (III). 4PPs/2PP par lot de cartes des trois couleurs. 

(2Saint-Brice (III). 4PPs/2PP par lot de cartes des trois couleurs.

(3) Arsenal (II). Piochez dans la pile rouge de niveau III.

(4) Saint-Nicolas (III). 3PPs/1PP par lot d'habitants des trois couleurs.

(5) Cathédrale (III). 8PPs/0PP.

 

(6) Saint-Quentin (III). 2PPs/1PP par habitant blanc.

(7) Tour Henry VIII (III). 2PPs/1PP par rempart construit.

(8) La Madeleine (III). 2PPs/1PP par bât. de prestige.

(9) Tour d'Arras (III). 2PPs/1PP par bât. blanc ou jaune.

(10) Tour Saint-Georges (III). 2PPs/1PP par bât. ou personnage rouge.

 

  Frédéric Vincent B Laurent
Quartier 6 11 6
Remparts 1 3 0
Cathédrale 8 0 0
Saint-Quentin 6 2 2
La Madeleine 3 4 3
Saint-Brice 2 4 8
Saint-Nicolas 9 2 1
Tour d'Arras 2 2 6
Tour Henry VIII 1 6 0
Tour Saint-Georges 1 3 4
TOTAL 39 37 30

 

Prototype "M". Christian nous rejoint avec son prototype qui a reçu quelques remaniements. Inutile de faire un compte-rendu puisque nous sommes moins de dix personnes à savoir de quoi il s'agit. Mais pour ceux-ci, voici  quand même les scores…

 

  Frédéric Christian Laurent Vincent B
Piste 18 10 8 12
Paroisses 10 16 8 8
Sceaux 5 5 5 0
TOTAL 33 31 21 20

 

Sankt PetersburgSankt Petersburg. Suite à une discussion avec Fred qui ne jure que par les nobles à Sankt Petersburg, je tente de lui prouver que non seulement une stratégie basée sur les bâtiments peut fonctionner, mais qu'en plus elle est plus facile à réaliser. Les bâtiments sont souvent plus nombreux que les nobles puisque les premiers suivent les artisans qui, généralement, trouvent toujours acquéreur. La place dans l'ordre du tour est plus importante pour une stratégie nobles que pour les bâtiments.

Un rapide coup d'œil dans la tableau des scores montre que ma démonstration ne l'a pas convaincu, c'est le moins que je puisse dire. J'ai appliqué une stratégie sur les bâtiments, mais je l'ai fait d'une manière un peu trop orthodoxe. Je n'ai acquis aucun noble, pas le moindre. Le problème est que je n'ai, comparativement aux autres, qu'une seule phase de revenus pendant la phase des artisans. La prise de quelques nobles aurait déjà pu me faire progresser un peu mieux.

J'ai également dépensé trop tôt l'intégralité de mes roubles pour poser un bâtiment, ce qui m'a privé de participer à une phase de remplacement. J'ai, de plus, complètement loupé une phase d'artisans et j'ai dû attendre deux manches avant de pouvoir poser et gagner des roubles.

La partie n'a duré que six manches alors que l'on peut généralement compter sur sept. Je gagnais 20 PV puis 30 PV par phase de bâtiments, mais même avec une manche de plus je ne pouvais pas gagner. Les scores auraient été plus proches, mais je ne pouvais pas gagner.

Voilà quelques erreurs qui expliquent tout.

 

  Frédéric Christian Laurent
Piste 72 72 82
Nobles 28 21 0
Roubles 3 1 0
Main 0 0 -5
TOTAL 103 94 77

 

Partager cet article

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 07:18

Gloire de RomeLa gloire de Rome. J'avais complètement foiré ma première partie. Entre la quantité de texte à lire, sélectionner les bâtiments à construire, jouer un rôle au bon moment, comment le suivre, j'étais loin, très loin...

On a tous les trois mieux joué cette fois, j'en veux pour preuve la couleur des cartes présentes dans le lot commun : presque jamais de Patrons ni des Marchands, rarement des Artisans ou des Architectes et presque exclusivement donc des Légionnaires et des Ouvriers. Parce que placer ces rôles dans le lot commun permet aux autres joueurs de les engager en clientèle.

En début de partie, je vais parfois faire l'action penser (piocher) alors que je suis le joueur actif. Parce que je ne veux pas jouer certains rôles sans le faire avec une carte Sénateur.  Même si je vais mettre plus de temps à avoir des bâtiments terminés, je vais avoir un avantage certain lorsque ce sera fait.

J'ai réussi à récupérer un Patron en clientèle, qui m'a aidé à y inclure également un Artisan, un Architecte et un Ouvrier. Mélanie, grâce à son Colisée (1) va me le prendre pour le jeter aux lions et pour que cela ne se reproduise plus, je vais construire une Palissade. (2) Cette palissade va protéger mes deux Marchands que je vais engager plus tard et qui vont bien m'aider avec Ludus Magnus. (3)

Même les autres rôles sont intéressants pour moi grâce au Marché aux esclaves (4), et je peux même vider le lot commun avec mes deux Ouvriers avant que Fred ne le fasse pour rentabiliser sa Muraille. (5) Je vais dès que possible jouer le rôle Marchand en pétition (deux cartes de même couleur) pour remplir ma chambre forte. Et avec un Temple (6) en jeu, jouer une pétition est très facile.

On s'en est rendu compte cette fois : La gloire de Rome est un grand jeu.

 

(1) Colisée : Avec un Légionnaire, prendre un client aux adversaires et le placer en Chambre forte.

(2) Palissade : Protection contre les Légionnaires.

(3) Ludus Magnus : Chacun des clients Marchands peuvent faire un rôle au choix.

(4) Marché aux esclaves : Les clients font leur action deux fois.

(5) Muraille : +1 PV par tranche de deux matériaux dans le stock.

(6) Temple : +4 à la limite de cartes en main.

 

  Laurent Frédéric Mélanie
Influence 18 12 18
Chambre forte 21 11 6
Bonus marchand 9 3 0
Muraille 0 5 0
Statue 0 0 3
TOTAL 48 31 27

 

Sankt PetersburgSankt Petersburg. Dès le premier tour, ils me laissent un Observatoire. Ce bâtiment permet de piocher une fois par tour dans un paquet au choix pour jouer cette carte immédiatement, la garder en main ou la défausser. C'est idéal pour une stratégie basée sur les nobles, ce que je n'ai jamais fait jusqu'ici préférant les bâtiments (c'est seulement ma sixième partie), c'est l'occasion d'essayer.

J'ai la chance de pouvoir échanger un artisan contre un qui donne six roubles par tour et ça me fera pendant longtemps une avance sur les deux autres. Ils vont poser des bâtiments assez gros très tôt dans la partie et donc prendre le large avec les Points de Victoire. Mais, à cause de cela, ils ont plus de mal à acheter des nobles et surtout ils sont en position plus délicate pour aborder une nouvelle phase d'artisan. Pour qu'ils en aient, et à cause de l'ordre du tour, ils sont même une fois obligés de mettre des cartes en main, juste pour faire de la place pour de nouveaux artisans.

J'ai deux phases de revenus : une avec les artisans et un autre qui devient rentable avec les nobles (15 roubles par tour.) Mais je suis toujours à la traîne avec les PV jusqu'à ce que je pose deux nobles donnant 9 PV que je vais engranger trois fois.

Malheureusement pour moi, ils ont aussi commencé à poser des nobles et je risque de ne pas avoir un bonus de fin de partie suffisant pour l'emporter. Juste avant la dernière phase d'échange, il reste deux nobles sur le plateau, ils passent et j'en prends un, ils passent à nouveau et je prends le second. Grâce aux 18 roubles gagnés à la phase des nobles, je peux poser mes deux dernières cartes en main lors de la phase d'échange et monter mon nombre de nobles différents à huit. Ça fait 36 PV, juste ce qu'il faut.

 

  Laurent Frédéric Mélanie
Piste 43 54 45
Nobles 36 21 21
Roubles 0 2 1
Main 0 0 0
TOTAL 79 77 67

 

NavegadorNavegador. En tant que premier joueur, je vais explorer les côtes africaines et établir quelques colonies aurifères. Fred va acheter des usines pour l'or et alors que Mélanie possède des colonies produisant du sucre, je vais acheter des usines de traitement de sucre. Le moyen de gagner de l'argent est en place.

Par contre, je traîne à me décider sur la stratégie à suivre. J'avais pensé à choisir Exploration/Colonies mais Mélanie est plus rapide pour l'exploration et je dois changer de voie. Je vais opter pour les Chantiers navals même si elle en a déjà deux. Pour compléter ça, je vais continuer à acquérir des colonies et des usines. Stratégie mixte mais qui risque de ne pas être efficace contre quelqu'un de plus spécialisé.

Et spécialisé, Fred l'est. Il achète plus d'usines que moi, et il va construire toutes les églises. En plus de ses revenus sur le marché, il peut gagner des cruzados tous les tours en produisant plus d'ouvriers qu'il peut en garder. Et comme ils sont revendus 100 cruzados chacun, il n'est jamais à court de moyens pour ses églises.

Vu que je me suis décidé tardivement sur ma stratégie, j'ai manqué les privilèges (sauf un) lors de la première période et n'en ai pas pris assez lors de la deuxième. Dès le passage à la troisième période, je fais deux tours de rondelle très rapides en sacrifiant tous mes navires pour récupérer des privilèges sur les usines et les chantiers navals. Par contre, je vais plus tard quasiment me déplacer case après case pour faire tout ce dont j'ai besoin, et c'est loin d'être idéal.

Je n'ai plus assez de navires en fin de partie pour tourner plus vite autour de la rondelle et les trois dernières usines vont être achetées en même temps par Fred qui déclenche par la même occasion la fin du jeu. Il reste encore un tour de jeu dans lequel on va tous faire l'action du marché pour quelques points supplémentaires.

 

  Frédéric Laurent Mélanie
Navires 2 5 3
Ouvriers 9 7 3
Argent 11 16 13
Colonies 12 30 20
Usines 60 32 2
Explorateurs 10 12 42
Chantiers navals 3 54 27
Églises 72 3 3
TOTAL 179 159 113

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Recherche

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...