23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 19:48
23/04/13 - Magnum Sal

(w) Wśród rodziców Mildiou…

Bouffy, Cliodna, Mildiou.

150 ekstrakcja minut soli dla Królestwa Polskiego.

 Ma dernière partie remonte au mois de janvier… 2012. La raison de sa sortie de l’étagère est pour le présenter à Vanessa et Vincent qui l’auraient bien acheté à Essen, mais comme il faut faire des choix financiers en un tel lieu et que je leur avais dit que je le possédais, ils s’étaient abstenus.

23/04/13 - Magnum Sal

La principale difficulté pour moi dans cette partie fût de me placer dans la file d’attente du château pour honorer une commande. En effet, il n’en faut que cinq pour déclencher la fin d’une manche. C’est pourquoi je finis la première avec seulement une seule commande et des cubes de sel en excès. La deuxième manche fût bonne pour cette raison, assortie d’une bonne utilisation de mes outils : une corde et un chariot.

Je fais un super coup lors de la dernière manche avec une extraction record de cinq cubes de sel grâce à deux pioches et mon chariot. Malheureusement, je gère mal ma position aux portes du château, ce qui rend mon travail un peu inutile.

On termine avec les scores les plus faibles que j’ai enregistrés. Ma médiocre troisième manche (en gain) n’a pas confirmé l’avance que j’avais avant d’y entrer. C’est finalement Vanessa qui l’emporte alors qu’elle ne possédait que deux grosz en entamant la dernière manche.

Pour conclure, Magnum Sal est un bon jeu de placement d’ouvriers sur lequel il est bon de revenir. La prochaine partie sera certainement avec l’utilisation de son extension : Muria. (Oui, je sais. J’ai acheté une extension pour un jeu auquel je joue trop rarement.)

 

Cliodna

(Vanessa)

Bouffy

(Vincent D)

Mildiou

(Laurent)

Grosz 60 59 42
Outils 10 6 14
Sels 0 0 9
TOTAL 70 65 65
(Plus de commandes)   (5) (5)
(Moins de mineurs)   (7) (8)

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Magnum Sal Comptes-rendus
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 12:32

Ce dimanche, deux parties avec mon père dans l'après-midi et en soirée, trois autres parties chez Mélanie et Fred.

 

Banner - Glen MoreGlen More. Je vais mettre en place assez vite un moteur de PV avec un Boucher à moutons. Je vais compléter avec un Marché annuel pour encore quelques jetons de PV de plus. J'ai pris le premier Champ de blé afin que mon père ne commence pas sa production de whisky comme à son habitude et tout ça m'a l'air à ce moment plutôt bien parti.

Mais, je n'ai pas de bœuf et je ne sais pas en acheter car le marché est saturé. Mon père en a plein et évidemment il va se garder de les vendre pour que je reste en pénurie. Je vais donc rater quelques tuiles intéressantes à cause de ça et je vais être obligé d'avancer très loin lorsqu'une tuile Bœuf va apparaître enfin.

Et c'est à ce moment que la production de whisky en face va commencer. Pour compenser ça, je vais acquérir deux Tavernes, ce qui me fait perdre mon unique tonneau de whisky au final, mais qui m'a quand même donné 10 PV en tout.

Même si j'ai beaucoup de PV en jetons et qu'il n'en a pas un seul, sa production de whisky et surtout toutes les tuiles de lieux spéciaux qu'il a su s'acheter grâce à ses bœufs, lui laissent juste l'avance nécessaire pour encore gagner.

J'ai une fois de plus mal anticipé la fin de la partie et je reste avec quelques ressources inutiles et des chefs que je n'ai pas eus l'occasion d'envoyer au Parlement.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 0 27
Whisky / Chefs / Lieux
—Première manche 1/0/0 0/1/0
—Deuxième manche

2/2/3

0/0/0
—Troisième manche 8/2/5
0/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 16
9
Pièces 10
6
Nombre de tuiles 0
0
TOTAL 49
43

 

Magnum SalMagnum Sal. Malgré deux manches catastrophiques, mon père revient en force avec une troisième manche excellente. Il attend le bon moment pour pomper l'eau d'une galerie lorsque mes mineurs sont couchés et je ne peux pas donc venir lui "voler" les cubes de sels. Grâce à un outil Privilège royal, il place un de ses mineurs avant le mien et il va donc honorer deux commandes.

Je dois même arrêter d'extraire car je n'ai plus aucune chance de pouvoir honorer une commande et je n'ai plus qu'à vendre au Marché mes deux cubes restants. Mais avec tout ce qu'il a eu à faire lors de cette dernière manche, il ne sait plus acheter d'outils supplémentaires et je garde une avance suffisante dans ce domaine.

 

  Laurent Fernand
Grosz 94 83
Outils 20 10
Sels 0 3
TOTAL 114 96

 

Nightfall.jpgNightfall. Découverte de ce jeu de deckbuilding qui présente un mécanisme très intéressant : l'enchaînement. À chaque tour de jeu, il est possible d'initier une chaîne de cartes jouées les unes sur les autres en respectant un code de couleurs. Les cartes sont résolues dans le sens LIFO (Last In First Out) qui rappelle à Fred et à moi des souvenirs de la pile (stack) à Magic: The Gathering.

Un autre point commun avec Magic est le combat. Les créatures attaquent les joueurs et les joueurs attaqués peuvent se défendre avec leurs créatures en bloquant. Un petit détail perturbant quand même : toutes les créatures doivent attaquer et elles sont défaussées après une attaque. Comment je fais pour bloquer après alors ? Et c'est là que l'enchaînement prend toute son importance.

C'est autour de ce mécanisme que s'articule le jeu et il n'est pas évident de prime abord d'appréhender comment l'exploiter au mieux. La tentation est grande de suivre une chaîne ou d'en initier une alors qu'il serait parfois bon de s'abstenir. Initier un enchaînement peut avantager un adversaire plus qu'il ne le peut pour soi-même.

Le choix des cartes que l'on peut intégrer dans notre deck est également délicat car ce n'est qu'en observant les couleurs prises par les autres (surtout celui à droite) que l'on doit sélectionner celles que l'on ajoute à son propre deck pour ainsi pouvoir profiter de leurs enchaînements.

C'est en regard des deux paragraphes précédents que Nightfall peut laisser une impression de manque de contrôle, que l'on acquiert des cartes à l'aveuglette simplement parce qu'on peut le faire. Au début on fait n'importe quoi, mais après quelques parties, on comprend pourquoi on le fait et quand le faire. Je n'ai fait que deux parties, mais on réalise tout de suite qu'à Nightfall, l'expérience change beaucoup de choses.

Mélanie s'en sort plus que bien avec très peu de blessures sur le cumul des deux parties jouées. Elle était tellement hors de portée, que Fred et moi, ayant plus de blessures qu'elle, nous nous attaquions mutuellement pour essayer de finir deuxième. Et ça, je ne sais pas si c'est un défaut du jeu, une composante à prendre en compte, ou si c'est notre inexpérience qui laisse cette impression…

 

1 Mélanie 2   1 Mélanie 0
2 Laurent 12   2 Frédéric 11
3 Frédéric 16   3 Laurent 15

 

TournayTournay. Avec un Monastère (1) en première carte, je pensais faire comme la fois précédente et miser sur le recrutement et les bâtiments de prestige qui valorisent cette stratégie. Mais la pioche ne m'est pas favorable et un des bâtiments convoités file dans les mains de Fred. Je me suis retrouvé avec Saint-Brice (2) en main, et ça sera mon plan B. Poser deux séries de cartes de chacune des couleurs et surtout, poser le Beffroi pour avoir un double décompte.

Parallèlement à ça, je pose la Baliste (3) de niveau II et Mélanie celle de niveau I. Fred se dit qu'il va passer un sale moment, et de fait, il va passer un sale moment. Mélanie par contre va profiter de cette situation parce qu'il y a un événement positif qu'elle va exploiter à fond : c'est la Grande Ducasse qui lui fait gagner deux deniers parce qu'elle est majoritaire (cartes + habitants) dans le domaine civil.

Fred va finalement bien s'en sortir grâce à un Fort (4) qui va lui permettre de faire disparaître les événements qui le dérangent le plus et surtout d'amasser des Remparts en main et en jeu. Globalement, on l'a plus aidé que freiné.

Par contre moi, je stagne. J'ai des gros problèmes d'argent et je dois souvent choisir l'action Gagner des deniers en couchant mes habitants. C'est une perte de temps pendant que les deux autres continuent d'agrandir leurs quartiers.

La fin de la partie approche, et je ne peux plus perdre de temps. Je pose des cartes simplement parce qu'elles sont peu chères et qu'elles ont la couleur qu'il faut pour ma stratégie. J'ai réussi à avoir en main le Beffroi (5) et je fais une belle remontée qui va peut-être me faire gagner.

Mais,… Mélanie est très riche et elle cherche la Cathédrale (6) qu'elle va trouver à la seconde tentative. Fred pose Saint-Nicolas (7) que je ne vais pas exploiter au mieux car il me manque un habitant pour réaliser deux séries. Et surtout, il a encore gagné des Remparts.

 

Petit lexique :

(1) Monastère (I). Recruter un habitant pour 3 deniers.

(2Saint-Brice III. 4PPs/2PP par lot de cartes des trois couleurs.

(3) Baliste (I/II). Les autres joueurs subissent l'effet de 2/3 événements de votre choix. 

(4) Fort (II). Lutter contre un événement avec au moins une pièce et Gagner les pièces. 

(5) Beffroi (III). 4PPs/2PPs par lot de cartes des trois couleurs.

(6) Cathédrale (III). 8PPs/0PP.

(7) Saint-Nicolas (III). 3PPs/1PP par lot d'habitants des trois couleurs.

 

  Frédéric Laurent Mélanie
Quartier 5 5 6
Remparts 5 1 0
Beffroi 2 8 2
Halle aux Draps 8 2 1
Hôtel de Ville 6 3 6
Cathédrale 0 0 8
La Madeleine 3 3 8
Saint-Brice 2 8 2
Saint-Nicolas 6 2 2
Porte de la Vigne 2 2 4
Tour d'Arras 3 6 1
TOTAL 42 40 40

Partager cet article

Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 08:26

TournayTournay. Alors que de par le monde, les joueurs frustrés attendent leur exemplaire de ce jeu, et bien nous… on y joue. Hé oui, je sais, je suis un monstre. Et encore, vu que vous n'y avez pas encore joué, vous ne pouvez pas vous rendre compte de ce que vous ratez. J'aimerais pas être à votre place, tiens.

Voilà, maintenant que tout le monde me déteste, je vais expliquer ce qui s'est passé lors de ma huitième partie de Tournay. Hé oui déjà la huitième partie, vu que le jeu est très bon, j'y joue dès que je peux… bon ok, j'arrête.

C'est une partie tranquille pour ce qui est des événements. On a eu droit aux trois positifs qui donnent deux deniers pour le joueur majoritaire dans un des trois domaines. Avec la Visite du Roi (militaire) et la Procession (religieux) dès le départ. La Grande Ducasse (civil) viendra plus tard. Vu le climat positif de ce côté, je ne vais pas du tout m'occuper des événements de la partie. Le seul qui a posé quelques problèmes est l'Attaque des Normands qui impose de mettre des jetons de dommages sur une carte quelque soit sa couleur. Mais comme mon père était tout autant embêté par ça, il s'en est occupé.

Avec un Évêque (Relever les habitants couchés près de la place lorsque j'active un bâtiment blanc) que je vais placer en position centrale, je vais favoriser la pioche dans les cartes blanches et après avoir pioché la carte Saint-Jacques (2PP/1PP par bâtiment ou personnage blanc), je vais renforcer encore ce déséquilibre des blancs. Mais je vais perdre du temps en "jouant" avec l'Évêque qui est plus difficile à utiliser de manière efficiente à cause de mon déséquilibre.

Après avoir pioché un recruteur militaire, la Porte de la Vigne (2PP/1PP par habitant rouge) est visible sur la pioche rouge de niveau III. Je vais la prendre en main et ce seront les trois seules cartes non-blanches que je poserais avec la Tour d'Arras (2PP/1PP par bâtiment blanc ou jaune) qui s'intègre parfaitement dans ma stratégie.

J'aurais normalement pu terminer la partie plus tôt, mais j'avais pour cela besoin d'utiliser à plusieurs reprises un habitant religieux de mon père, mais il l'a rendu indisponible et j'ai été obligé de rassembler mes habitants. C'est d'ailleurs une action que j'ai dû faire souvent car mes habitants jaunes ne me servaient à rien. La spécialisation dans une couleur peut rapporter beaucoup de PP avec les bâtiments de prestige appropriés, mais le rythme du jeu est plus lent parce qu'il faut rassembler plus souvent. 

Ce jeu est merveilleux. Mais qu'est-ce que vous attendez pour l'acheter ? Ha oui, c'est vrai…

 

  Laurent Fernand
Quartier 5 6
Remparts 0 4
Beffroi 0 4
Tour des Six 1 4
Saint-Quentin 1 6
Saint-Jacques 12 2
Porte de la Vigne 8 2
Tour d'Arras 10 3
TOTAL 37 31

 

Magnum SalMagnum Sal. Après LE jeu d'Essen 2011, on revient vers Magnum Sal, un jeu d'Essen 2010 qui n'a pas fait énormément parler de lui, et pourtant il faut bien admettre qu'il est agréable à jouer. En tout cas, il a été apprécié par chaque personne à qui je l'ai présenté. Mon père fait partie de celles-ci, et refaire une partie de ce jeu polonais de temps en temps est une bonne chose.

La première manche est plutôt équilibrée avec des extractions de sels plus ou moins équivalentes et deux commandes royales honorées de part et d'autre. On prépare surtout la suite de la partie avec des recrutements de nouveaux mineurs et l'achat d'outils qui ont été tous distribués.

La deuxième manche a été catastrophique pour mon père, il a ses mineurs bloqués dans une chaîne et il va extraire trois cubes de sel en six tours. Je ne m'attendais qu'a remplir deux commandes mais vu son retard, je renvoie quelques mineurs au fond pour quelques cubes supplémentaires et une dernière commande.

Je vais complètement dominer la troisième manche avec deux extractions massives grâce à mes neufs outils. J'extrais beaucoup et je ne paie rien. Et grâce à l'outil qui permet de se placer en fin de file au château, je vais honorer la quatrième commande avant mon père. Trois commandes sur quatre, avec l'impossibilité pour lui de rattraper son retard explique la différence dans le score final.

Je me suis obligé à faire quelque chose que je ne fais jamais : poser un assistant dans un bâtiment, ce qui m'a rapporté trois pièces. C'est une option qui me laisse perplexe dans ce jeu. OK, ça rapporte 1 grosz à chaque fois qu'un joueur passe par là, mais j'ai quand même l'impression qu'un mineur est toujours plus utile dans la mine ou dans la file d'attente du château… Pourtant j'y ai joué dans toutes les configurations possibles de deux à quatre joueurs, mais ça me paraît faible comme intérêt.

 

  Laurent Fernand
Grosz 82 10
Outils 20 14
Sels 12 12
TOTAL 114 36

 

Partager cet article

Repost 0
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 13:26

JamaicaJamaica. Une bonne partie de course de bateaux pirates entre enfants et adultes. Un jeu vraiment sympa et amusant. On s'amuse à calculer nos déplacements selon les éventuelles pénuries pour arriver sur une case déjà occupée et ainsi provoquer un combat.

Dans le premier temps, je file seul devant et Élisa traîne à l'arrière pendant que Nicolas calcule ses coups pour combattre ou ne pas payer des déplacements. La Carte de Morgan m'aide beaucoup en me permettant de choisir mes actions parmi quatre cartes au lieu de trois.

Vers la fin de la partie on est tous devant, sauf Nicolas qui se débrouille avec les cartes actions qui ne sont pas du tout à son avantage pendant les trois derniers tours de jeu. Avant de se faire distancer, il a du provoquer et subir trois combats défavorables : ses cales sont vides. Comble de malchance : pour le dernier tour, il a trois cartes sans aucune flèche verte pour avancer.

On arrive à quatre en même temps à Port Royal avec des cales chargées d'or, mais à ce jeu, c'est moi le plus riche.

 

  Laurent Frédéric   Élisa  Mélanie Nicolas
Position 15 15 15 15 -5
Doublons 21 10 11 9 12
Trésors 0 3 -2 -4 0
TOTAL 36 28 24 20 7

 

Race for the Galaxy 0Race for the Galaxy. Depuis que je joue avec le jeu complet avec ses trois extensions, je l'apprécie encore plus qu'auparavant. La course au prestige apporte quelque chose de nouveau qu'il faut prendre en compte afin de ne pas laisser quelqu'un s'installer trop confortablement dans le rôle de leader de prestige. Et dans cette partie, c'est ce qui s'est passé. On a vu à plusieurs reprises jouer une carte donnant un prestige pour rejoindre un adversaire et ainsi lui empêcher de piocher une carte au début du tour. C'est un avantage trop important que pour le laisser sans se battre.

La carte qui m'a le plus avantagé est Marchés Galactiques. Cette carte est vraiment très polyvalente et permet de piocher une carte en colonisant, de consommer jusqu'à trois ressources pour un PV et de piocher une carte lorsque l'on est dans une phase de production. C'est vraiment très bon, d'autant plus qu'elle donne un point de prestige en arrivant en jeu.

Et c'est avec le pouvoir de consommation des Marchés Galactiques que je suis celui qui profite le mieux de cette phase. La phase de production me permet de piocher des cartes, toujours grâce aux Marchés Galactiques, mais surtout grâce à la Cantina Rebelle (une carte par monde rebelle du tableau).

Après avoir gagné entre autres l'objectif pour trois mondes aliens, je pose la Corne d'abondance Alien qui me donnera neuf points.

 

  Laurent Frédéric Mélanie
Jetons PV 20
14
16
Objectifs 11
5
3
Dev. 6 9
11
6
Prestige 3
6
6
Tableau 16
12
12
TOTAL 59
48
43

 

Magnum SalMagnum Sal. Je finis la première manche complètement à sec financièrement, mais j'ai trois outils et cinq cubes de sels bruns et verts. La deuxième manche sera plus ou moins comme la première avec une seule commande complétée mais avec un belle réserve de cubes de sel, ce qui me permettra de me placer dans la file du château dès la première action de la dernière manche.

La dernière manche est pour moi celle où je ne ferais qu'une seule extraction, mais fortement rentabilisée avec mes outils. Après avoir transféré un cube d'eau dans une salle voisine, deux de mes mineurs seulement extraient quatre cubes de sel blanc et le transport sera gratuit grâce à mes deux chariots. Je vais donc honorer la cinquième et dernière commande et les deux cubes blancs restant seront vendus au marché pour 17 grâce à l'outil qui améliore mes transactions.

Au décompte final, après la revente de mes cubes sels excédentaires et mes outils, je termine la partie avec 116 Grosz. Grosz ? C'est quoi ça ? C'est l'argent du jeu. Les mines de sel du jeu se trouvent en Pologne.

 

  Laurent Mélanie Frédéric
Grosz 90
68
64
Outils 14
10
10
Sels 12
9
6
TOTAL 116
87
80

Partager cet article

Repost 0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 11:52

Journée chez mes parents avec barbecue et des jeux au programme :

 

Magnum SalMagnum Sal. Exploitation du sel dans la mine de Wieliczka. Le tout est de veiller à ce que notre travail respectif ne profite pas trop à l'autre, et on a bien veillé à cet aspect tous les deux sauf une seule fois où j'ai pu récupérer un cube de sel vert sans pomper de l'eau ni payer pour le transport. J'ai juste mal anticipé la fin de la troisième et dernière période et il me reste trop de sel dans mon stock alors que je pensais pouvoir honnorer une dernière commande royale, je suis donc obligé d'en vendre deux au marché et les autres cubes me rapporteront juste trois points chacun. 

 

1 Laurent 107
2 Fernand 97

 

Amyitis.jpg

• Amyitis. Deuxième fois que j'y reviens en peu de temps et c'est un vrai plaisir de le présenter à mon père. Il apprécie et comprend où on va et où notre attention doit être requise. À deux reprises, il me souffle une belle plante de qualité 2 en déplaçant la caravane et je vais donc essayer de recruter les marchands autant que possible pour limiter ses mouvements, surtout que j'ai la carte chamelier numéro deux. Alors que les processions dans les trois temples ont très rarement été à mon avantage, j'ai su planter exactement sept fois (et donc gagner la faveur d'Amyitis) et j'ai également réussi à prendre possesion du Palais le plus prestigieux, ce qui m'a finalement permi de prendre la tête après avoir été mené pendant toute la partie. Plus j'y joue, plus ça me fait envie d'y rejouer.

 

1 Laurent 85
2 Fernand 72

 

Troyes• Troyes. Le jeu préféré de mon père et dans mon top 5.  Durant la partie, j'ai renforcé ma présence à l'Évêché et au Palais des comtes et je ne jouerais donc qu'avec un seul voire aucun dé jaune. Cette décision est d'autant plus facile que les cartes Moine (1D blanc —> 3D jaunes) et Prieur (1D blanc —> 2D blancs) sont disponibles. La carte civile Meunier me fournira donc de nombreux deniers, les dés rouges serviront à la Chasse pour le gain d'influence et deux fois pour le Banquet. Mes personnages étaient Le Florentin et Urbain IV que je n'ai pas su maximiser avec seulement trois Points de Prestige. Je n'ai pas du tout anticipé les deux personnages adverses, à savoir Chrétien de Troyes et Thibault II pour lesquels je ne marque que 1 PP chacun. La grosse différence au niveau du décompte se fait sur les hommes de métier avec 17 PP contre 3.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 18 19
Événements non contrés 2 0
Hommes de métier 17 3
Cathédrale 0 0
Chrétien de Troyes 1 6
Urbain IV 3 3
Thibaut II 1 6
Le Florentin 6 1
TOTAL 48 38

 

Et en soirée :

Agricola• Agricola. On joue avec le deck K, et les règles d'échange 3-1 et 7 parmi 10. J'essaie de moins me focaliser qu'à mon habitude sur les cartes et cherche avant tout à développer ma maison pour faire deux naissances dès que possible et je profite ainsi de plusieurs tours avec quatre actions alors que tous les autres n'en ont encore que deux. Une combo intéressante avec les cartes Épuisette et Tâcheron me permet d'utiliser la carte d'action Roseau + Pierre + 1 PN très avantageusement, et la pierre collectée me permet de construire le Puits très tôt en deuxième période. Je finis avec une maison en pierre de cinq pièces et cinq membres de ma famille, un seul champ et trois pâturages dans lesquels sangliers et bœufs paissent. Mon manque de mouton est palié grâce à la carte Cheval (1 PV au lieu de -1.) Je finis avec un gros stock de bois, mais je n'ai pas su occuper la case permettant de construire des étables.

 

  Laurent Vincent B Vincent D Vanessa
Champs -1 4 3 2
Pâturages 2 -1 2 4
Céréales 1 4 3 1
Légumes -1 4 2 -1
Moutons 1 1 3 2
Sangliers 2 2 -1 3
Bœufs 2 -1 -1 2
Cours inutilisées -6 -4 0 -4
Étables clôturées 3 0 0 0
Cabane en argile 0 0 0 0
Maison en pierre 10 6 0 0
Membres de la famille 15 15 12 6
Points des cartes 7 1 0 3
Points spéciaux 0 0 0 0
TOTAL 35 31 23 18

 

Aloha• Aloha (chez Darwin Project.) Un petit jeu très tactique dans lequel on doit déplacer nos bateaux d'une île à l'autre et y transporter un Tiki pour gagner. Les règles de déplacement et les tuiles sur lesquelles ont se positionne font tout l'intérêt du jeu.

 

1 Laurent  
2 Vanessa  
2 Vincent B  
2 Vincent D  

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...